label-Emplitude

La démarche RSE de Prologia récompensée par le label Emplitude

Récemment certifiée par Emplitude, un label territorial destiné à favoriser les actions et les bonnes pratiques des entreprises en faveur de l’emploi, Prologia s’affirme comme un acteur responsable en matière de RSE. Son Président, Alain David nous explique en quoi consiste cet engagement et quelles sont ses convictions.

Prologia a récemment été certifiée par le label Emplitude , pouvez-vous nous expliquer ce que c’est ?
C’est un label territorial destiné à favoriser les actions et les bonnes pratiques par rapport à l’accès à l’emploi. Cela permet de faire reconnaître notre démarche en faveur de l’emploi et de la qualité de vie au travail.
Pour être labellisé, nous avons passé une soutenance devant un jury et nous avons du expliquer ce que nous avons mis en œuvre dans notre propre société en matière d’emploi.

Pourquoi un label ?
On faisait déjà beaucoup de choses à Prologia pour favoriser la qualité de vie au travail. Nous nous retrouvions dans les valeurs de ce label ce qui nous a donné envie de participer.
Il s’agit donc pour nous d’une reconnaissance mais aussi d’une envie d’aller plus loin. De se challenger au quotidien.
Emplitude n’est pas qu’une reconnaissance des actions mises en œuvre pour favoriser l’emploi, c’est aussi des moments d’échanges au travers des thématiques variées ou des échanges de bonnes pratiques avec d’autres managers. Ces moments de réflexion nous permettent de réfléchir sur la manière de travailler différemment, en collaboration et favorisent les échanges. Je pense que le partage avec les autres c’est ce qui fait avancer.

Et justement que mettez-vous en place à Prologia pour favoriser l’emploi ?
Tout d’abord nous allons à la rencontre d’étudiants pour apporter nos témoignages et nos conseils et parfois même susciter des vocations y compris dans des écoles défavorisées.
Nous formons de nombreux stagiaires et nous privilégions leurs embauches. Lorsque cela est possible nous favorisons les personnes éloignées de l’emploi. Nous veillons à ne pratiquer aucune discrimination. D’ailleurs nous nous efforçons de privilégier une certaine mixité sociale. Je pense que la mixité est une source de richesse. C’est pourquoi nous accueillons des personnes de différentes nationalités. Idem en ce qui concerne les femmes, nous en avons peu car l’informatique n’attire guère la gente féminine mais on peut constater que nos salariées occupent souvent à Prologia, des postes importants. Bien sur nous pratiquons l’égalité salariale.
Nous ne cherchons pas à recruter uniquement sur la base des compétences. Nous basons nos recrutements sur le savoir être autant que sur le savoir-faire. Pour nous, ce qui compte c’est le sens de l’engagement.
Nous avons réellement envie que les gens trouvent du plaisir au travail, que leur travail ait un véritable sens pour eux. Cela passe par de bonnes conditions de travail.
Nous nous efforçons de mettre en place des formations en permanence y compris pour nos prestataires ceci afin de maintenir leur employabilité. De même, nous favorisons le transfert de connaissances par des personnes expérimentées à de jeunes recrues.

Challenger sa vision des choses, ça veut dire quoi ?
Nous mettons déjà en place pas mal de choses pour favoriser le bien-être au travail. Par exemple, nous avons eu des ateliers de sophrologie et nous encourageons beaucoup le sport.
Nos salariés ont le droit de faire du télétravail, leurs horaires sont souples ce qui leur permet d’accorder leur vie familiale et professionnelle. Nous finançons également des berceaux dans une crèche voisine. Mais nous avons envie d’aller encore plus loin. La prochaine étape serait d’évoluer vers un management participatif. Les salariés doivent être source de proposition. Nous souhaiterions que le niveau de décision ne soit pas seulement du fait de la direction mais soit redistribué au niveau des salariés. Le changement prend parfois du temps mais c’est désormais vers ce type de management que l’on souhaite se tourner.